La chirurgie péniale booste l’orgueil masculin

La chirurgie esthétique intime de l’homme ne cesse de progresser. Des fois, l’orgueil de l’homme a besoin de quelques retouches pour stabiliser son équilibre psychique.

La virilité d’un homme est toujours liée  à la taille et la circonférence de son pénis. De ce fait, pour les phallus peu développés, la pénoplastie d’augmentation ou d’élargissement est une solution chirurgicale appropriée. Une telle amélioration est désignée pour apaiser certains complexes psychologiques même si elle n’apporte aucune amélioration fonctionnelle.
L’intervention est exclusivement esthétique. Elle mène à réaliser des modifications chirurgicales sur un organe sain. Les motifs qui incitent les patients à la subir sont plutôt psychiques et personnels.

En effet, les personnes qui souffrent de « dysmorpho-phobie pénienne » sont les plus sollicitées par cette chirurgie. D’ailleurs, ces dernières n’ont pas besoin de prescription médicale pour y subir. Toutefois, le patient doit exprimer ses exigences et ses attentes à son chirurgien.

En quoi consiste l’intervention de transformation de pénis ?

La réalisation d’une pénoplastie est faisable selon deux approches chirurgicales. Le chirurgien peut opter pour une section du ligament suspenseur de la verge afin de relier le pubis aux corps caverneux. Cette technique oblige une incision horizontale en forme d’un Y inversé ou également en forme d’un Z. Cette alternative assure le gain de quelques centimètres et permet d’allonger la longueur péniale. En revanche, pour modifier l’épaisseur, le chirurgien aura plutôt recours à greffer des tissus graisseux autologues extraits de l’abdomen ou des cuisses du patient.
D’une manière générale, le résultat d’une pénoplastie est imprévisible avant de subir l’acte chirurgical. Il serait sage de s’attendre à un rallongement de 2 à 3 cm en cas de verge flaccide. Il est également envisageable d’opter pour des séances d’étirement postopératoires pour gagner 1 cm de plus.

Quant au diamètre, le gain est de 1 à 2 cm. Dans ce contexte, la plastie d’élargissement est plus controverse que la plastie d’allongement. Il est quasiment difficile de modifier la circonférence de l’organe en maintenant une symétrie constante.

Après l’intervention

Les suites opératoires de la plastie du pénis exigent que le patient s’abstienne des rapports sexuels pendant 1 mois. La durée du repos dépend du cas du patient. Le temps de récupération est caractérisé par l’inconfort. Il est recommandé de mettre le patient dans la confidence puisque l’intervention engendre des complications inévitables et irréversibles telles que l’instabilité de l’érection et la perte de la posture érectile.

admin

About admin

This is author biographical info, that can be used to tell more about you, your iterests, background and experience. You can change it on Admin > Users > Your Profile > Biographical Info page."